Il y a quelques décennies, décrocher un diplôme universitaire était une garantie d'emploi.

Aujourd'hui, ce n'est plus le cas.

En effet, le rythme d'embauches, se maintenant clairement en dessous de celui que l'on observait dans les années pré-crise, prouve que le marché de l’emploi est très versatile.

Bien que cette reprise reste inégale en fonction des secteurs, le marché de l’emploi des cadres supérieurs paraît cependant en train de reprendre des couleurs.

De fait, la banque-assurance et les télécoms vont bien, alors que la distribution ou le transport-logistique restent des secteurs en baisse. C'est connu, les responsables hiérarchiques connaissent un turn-over plus important que le reste des employés La souplesse des cadres est observée. Dans sa vie professionnelle, un cadre est plus sujet aux mutations que d'autres catégories socioprofessionnelles. Pour bon nombre de cadres, aller vivre dans une nouvelle ville pour occuper un meilleur poste n'a rien d'inattendu. Il est aisé de s'imaginer qu'un meilleur salaire est la principale raison poussant une personne à choisir une nouvelle entreprise. Ce n'est pas toujours le cas. Certains aspirent à travailler dans un nouveau domaine d'activité, d'autres ne supportent plus un manque de possibilités d'évolution dans leur société actuelle. Il est indispensable de se concentrer sur ses aptitudes et sur son potentiel pour obtenir un emploi intéressant. Une recherche d'emploi ne se fait pas au petit bonheur la chance, si ce n'est en suivant des recommandations de spécialistes, notamment celles de Alainblot. Par exemple, il est plus pertinent de souligner son savoir-faire que de pointer du doigt ses critères de choix. En outre, même si cela peut sembler évident pour beaucoup d’entre nous, il est primordial d'aller à la rencontre des professionnels qui travaillent dans le même milieu et de faire jouer ses contacts. Mais en plus, il s'avère capital de se tenir alerté des actualités du marché, en scrutant des sites tels que Alainblot.com.