Philippe Pouletty : « La France est le meilleur pays en Europe pour créer des start-up pour la biote - YouTube


Philippe Pouletty : « La France est le meilleur pays en Europe pour créer des start-up pour la biote - YouTube

Premiers projets en tant qu’entrepreneur

Pour pouvoir examiner l’effet combiné de substances sur les érythrocytes et l’albumine, l'entrepreneur investit dans l'enseigne spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (désormais appelée Conjuchem Inc.) au moment de l’entrée en bourse de SangSat. Philippe Pouletty (https://www.youtube.com/watch?v=kAiiw3-vzRk) a entre autres mis en place Clonatec au début de son parcours professionnel de chercheur. La société se concentre sur la biotechnologie et se pose comme une pionnière de cette discipline en France. Investisseur éprouvé, le chercheur a contribué à la mise en place de DrugAbuse Sciences Inc., une entreprise s'appliquant à mettre au point de nouveaux médicaments pour pouvoir surmonter la dépendance aux drogues et à l'alcool. Cette société a été constituée durant son passage enrichissant au sein de la Silicon Valley courant 1995. Renommée Conjuchem Inc., l'entreprise RedCell Inc. est introduite en bourse au Canada courant 2000. Philippe Pouletty a établi cette entreprise se concentrant sur la biotechnologie en se servant de brevets enregistrés à son nom.

En 1986, l'ancien interne intègre l’université de Stanford après avoir eu son doctorat d’État en médecine de l’université Pierre-et-Marie-Curie avec les félicitations du jury. Sitôt son baccalauréat série C obtenu, Philippe Pouletty entame des études de médecine à l’UPMC. Le futur entrepreneur a eu son diplôme courant 1981. Le chercheur a véritablement pu approfondir l'immunologie au sein de l’hôpital Saint-Louis. Le futur investisseur a par ailleurs bénéficié d'une bourse d'étude de l’INSERM destinée à cette branche durant son passage à Paris. Entre 1981 et 1984, Philippe Pouletty a fait son internat à Paris. Spécialisé en immunologie et en hématologie, il travaille dans divers centres médicaux de la capitale.

Les divers accomplissements du chercheur depuis le début de son cursus professionnel

Ancien pensionnaire de Stanford, Philippe Pouletty a consigné environ 30 brevets à son nom au niveau mondial. Cet expert en immunologie jouit par ailleurs d’une notoriété impressionnante au sein de cet établissement. Truffle Capital place le plus souvent des liquidités sur des recherches à fort potentiel de progression dirigées par des passionnés ainsi que des experts. Le Dr Philippe Pouletty a de ce fait pu être le promoteur de divers progrès dans le secteur de la recherche à travers l'entreprise. Depuis 1999, le futur administrateur de Truffle Capital a initié une multitude de changements encourageant le développement technologique, dont l’adoption du statut de JEI (jeune entreprise innovante) ainsi que la transformation de la fiscalité afin de faciliter le financement de la recherche.

Truffle Capital, une compagnie de gestion de fonds d'investissement au service de la créativité

La startup Theradiag fait partie du portefeuille de Truffle Capital à partir de 2003 et s'avère entrée en bourse courant 2012. Philippe Pouletty se trouve être le dirigeant intérimaire de cette société spécialisée en diagnostic de 2009 à 2010. Dans le but de traiter réellement les personnes atteintes d’incontinence urinaire, le chercheur et les gestionnaires de Truffle Capital investissent dans les nombreuses solutions performantes mises au point par l’enseigne Myopowers. En 2015, l'entreprise Pilosciences a été fermée à l’instar de Cytomics, l'enseigne dédiée aux substances antifongiques. Le chercheur est notamment entré sur le marché de la dermocosmétique à travers cette entreprise constituée courant 2011. Altimmune se joint au portefeuille dirigé par Philippe Pouletty en 2007 et s'associe ensuite avec Pharmathène US. Coté au New York Stock Exchange, l'établissement se spécialise dans l'élaboration d’adjuvants destinés aux vaccins ainsi qu'aux substances contre les infections.

Spécialiste en biotechnologie, Truffle Capital constitue principalement des spins off de laboratoires dépendant d'universités d'envergure internationale. L'homme d'affaires et son équipe fondent la majorité des sociétés financées par l'investisseur. Actuellement, Truffle Capital s'occupe d'un portefeuille évalué à environ 750 millions d’euros. Le chercheur a institué la startup en collaboration avec Henri Moulard et Bernard-Louis Roques, deux investisseurs expérimentés dans le secteur. Auprès de Truffle Capital, Philippe Pouletty s’attelle entre autres à étudier et à choisir les brevets encourageants des établissements accompagnés. Ces projets s'avèrent choisis selon leur originalité.